Concert de l’Ensemble Baroque de Toulouse le 29 juillet 2022

en l’abbatiale de Saint-Cyprien à 21h.

Ensemble Baroque de Toulouse

 

L’ Ensemble Baroque de Toulouse

Créé en 1998, il s’illustre d’abord dans l’oratorio baroque et classique. Son interprétation des oratorios de J.-S. Bach a valu à l’Ensemble des critiques signalant     « (…) un voyage inoubliable (…) le public a ovationné tous les artistes debout. » (Classiquenews, 2017), « L’Ensemble Baroque de Toulouse a bien gagné ses galons d’excellence » (Resmusica, 2017), ou encore « Il faut bien dire que sur un tel écho, l’Ensemble Baroque de Toulouse ne souffre pas de la comparaison avec les Musiciens du Louvre » (Bachtrack, 2017).

En 2016, l’Ensemble Baroque de Toulouse sort son premier enregistrement, l’opéra Le Triomphe des Arts de Bernard-Aymable Dupuy. Composé en 1733, ce chef-d’œuvre longtemps oublié est l’unique opéra baroque toulousain, l’un des deux seuls composés loin de la cour royale. L’enregistrement, réalisé lors de l’unique concert de recréation, est salué par la critique, dans laquelle on peut lire « Un résultat magnifique » (Classiquenews), Michel Brun se montre un chef tout à fait convaincant, qui sait prêter aux danses de cet opéra-ballet le relief qui sied. L’orchestre est lui aussi à la hauteur de l’entreprise » (Forumopera), et enfin « Démarche salutaire de redécouverte d’une partition oubliée (…) C’est un modèle. » (OdB Opéra). Le second disque de l’EBT, Vivaldi, entre Ombre et Lumière, reçoit à son tour un accueil enthousiaste lors de sa sortie fin 2021.

Sous la direction de son chef et fondateur Michel Brun, l’Ensemble partage son activité entre répertoire et création, donnant notamment naissance à des spectacles originaux salués par le public à travers l’Europe, à l’image de Caravane Baroque, nourrie du caractère profondément populaire des musiques baroques, ou Caprices de Saisons, qui mêle compositions et musiques de répertoire dans une grande fresque sur fond d’inquiétude environnementale.

 

Clémence Garcia, soprano

Direction et traverso : Michel Brun

Soprano : Clémence Garcia

Trompette naturelle : Patrick Pagès

Flûte à bec : Stéphanie Cettolo

Violons : Laurence Martinaud (solo), Léonore Darnaud

Alto : Véronique Delmas-Pellerin

Violoncelle : Géraldine Devillières

Contrebasse : Franck Ratajczyk

Clavecin/orgue : Lucille Chartrain

 

LE PROGRAMME


Concerto pour trompette et orchestre en ré majeur, de Giuseppe Torelli

Cantate BWV82a « Ich Habe Genug », de Jean-Sébastien Bach

Concerto pour traverso et flûte à bec en mi mineur, de Georg Philipp Telemann

Cantate BWV51 « Jauchzet Gott » de Jean-Sébastien Bach

 

 

L’Abbatiale de Saint Cyprien

Un ermite nommé Cyprien arrivé en 620 dans les grottes de Fages en surplomb du village serait à l’origine de l’installation d’une communauté religieuse et d’une population attirée par les riches terres alluviales de la Dordogne. Une église et un monastère seront donc construits. Saint-Cyprien est né. Le monastère est attesté au XIème puisque, vers 1076, il dépend de Saint-Sernin à Toulouse.

Ayant survécu à la guerre de Cent ans, aux guerres de religion, à la Révolution française et après elle à la Révolution industrielle, après presque 1000 ans d’histoire, l’Abbatiale Saint Cyprien vous accueillera pour un concert mémorable qui clôturera le 34ème Festival de Musique en Périgord.

St Cyprien

Musique ensemble

Soutenez nous

Le Festival

+33 553 303 609

24260 Audrix, France

 

 

Demandez le programme !

Du 20 au 29 juillet 2022, entre le Bugue, Les Eyzies et Saint Cyprien, le Festival qui va de Bach à Piazzolla !

en_GB